Articles

Jeudi 25 octobre, Chanson française en Sorbonne, avec J.Favreau, Eryk.e, Eléonore

CHANSON FRANÇAISE EN SORBONNE 

Jeudi 25 octobre 2018, à 19 heures 45

ATTENTION, FERMETURE DES PORTES A 20 HEURES

 

La Sorbonne, amphithéâtre Richelieu  (17, rue de la Sorbonne 75005 Paris)

Entrée libre sur réservation obligatoire, exclusivement sur le lien suivant, et au plus tard lundi 24 octobre :

www.billetweb.fr/chanson-francaise-en-sorbonne1

 

Joël FAVREAU

Après avoir été le guitariste, puis l’interprète de Georges Brassens, Joël Favreau est de retour avec ses propres chansons, avec Rodrigue Fernandes à l’accordéon.

Toujours avec un sourire et un sens de l’à-propos qui font passer en douceur des messages politiquement très incorrects, Joël envoie quelques piques bien senties à ce monde un peu fou où “ce sont les mêmes qui créent la maladie et nous vendent les remèdes“.

Forcément féroce, puisque lucide, c’est un regard d’intelligence et personnel, empreint d’humour et d’une grande tendresse.

Eryk. e

Probablement à contre-courant des tendances du moment, Eryk.e assume pleinement ses références issues de la musique classique et des auteurs du XIXème. C’est dans les oeuvres de Rachmaninov, Bach et des compositeurs romantiques que cet auteur compositeur-arrangeur puise son inspiration. Encouragé et épaulé par son ami Jean-Louis Murat, après un premier album en 2016 il publie Alaska (Eryk Music / Inouie Distribution), un deuxième album tout en nuances, très cinématographique, un rien mélancolique. Révélation des 17e rencontres Matthieu Côte fin 2016 (trois Prix remportés) et primé lors d’un événement chanson en Suisse, Eryk.e a déjà donné de nombreux concerts, notamment en ouverture d’ArnoBabxPiers Faccini et de Mélanie de Biaso.

ELEONORE

C’est des rêves plein la tête, malgré les turbulences qui secouent sa génération, qu’ELEONORE explore un monde qui l’inspire autant qu’il la heurte. A travers sa musique, cette jeune Parisienne questionne avec nostalgie et sincérité les liens qui nous unissent. Sa voix généreuse, incarnée et envoûtante se fait alors l’écho d’une galaxie de pensées, de sentiments et de combats qui l’ont forgée depuis l’enfance. Cet auteure-compositrice-interprète dévoile son premier EP « Les Enfants Gâtés », un quatre-titres autoproduit entre Paris et Londres aux côtés de Findlay.

 

Organisé par Matthias Vincenot et  l’association Poésie et Chanson Sorbonne, avec le soutien de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université et de son Service culturel

Lundi 2 juillet à la Sorbonne, la proclamation des 20 ans de Poésie en liberté !

POESIE EN LIBERTE

LA PROCLAMATION DES 20 ANS

Lundi 2 juillet à 20 heures

Amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne

Entrée par le 17, rue de la Sorbonne 75005 Paris

Entrée libre sur réservation obligatoire, exclusivement via  le lien suivant :

http://www.culture-sorbonne.fr/agendaculturel/evenements/escale-poesie-et-chanson/

Poésie en liberté est un concours international de poésie en langue française pour les lycéens, les étudiants et les apprentis de 15 à 25 ans.

Ce concours a été créé en 1998.

4000 participations environ chaque année.

Soirée artistique et musicale, à l’occasion de la proclamation des résultats 2018

Une sélection de poèmes de jeunes  lauréats seront dits par des comédiens (Alexandra Ansidei, Clémence Brétécher, Pauline Caupenne, Agnès Delachair, Lou Gala, François-Eric Gendron, Frédéric Gorny, Clara Ponsot, Madeleine Pougatch, Patrick Rocca, Malya Roman, Célia Rosich, Dominique Thomas), accompagnés par le compositeur et musicien Etienne Champollion, qui accompagnera également Matthias Vincenot pour un court extrait de son recueil J’ai vingt ans (éd. Fortuna).

Le 7 mars, le Président François Hollande a remis à Matthias Vincenot les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres

Mercredi 7 mars 2018, dans le Salon du Décanat de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université et en présence du Doyen le Professeur Alain Tallon, et du vice-Doyen Frédéric Billiet et du Chef du Service Culturel Yann Migoubert, le Président François Hollande a remis les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres à Matthias Vincenot.

Poète, il mène également de nombreuses actions au service de la poésie, et également de la chanson. C’est à la fois son oeuvre et son itinéraire singulier qui ont été distingués, comme le Président François Hollande l’a mentionné dans un discours chaleureux et émouvant, qu’il a terminé en lisant un poème de Matthias Vincenot intitulé « Aurions-nous pu prévoir » extrait de son nouveau recueil, « J’ai vingt ans », publié aux éditions Fortuna :

 

AURIONS-NOUS PU PREVOIR… 

Aurions-nous pu prévoir

Que notre quotidien

Deviendrait notre étendard ?

Quand nous sortons

Nous résistons

Quand nous buvons

Nous résistons

Quand nous aimons

Nous résistons

Quand nous chantons

Nous résistons

Si tout a changé

Rien ne changera

Nous continuerons

A être vivants 

Extrait de J’ai vingt ans, éd. Fortuna, 2018.

 

Dans cette volonté de mettre en avant ces arts qui lui sont chers, Matthias Vincenot donne une place particulière au Festival DécOUVRIR de Concèze, désormais également à Tulle (le Maire de Tulle, Bernard Combes, ancien Conseiller à l’Elysée, était présent), sur les Terrasses du Château de Pompadour et à Juillac.

Le Président du Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine avait tenu à être représenté par l’ancien Ministre Matthias Fekl.

Devant une assistance nombreuse, amicale et bienveillante, Matthias Vincenot a montré comment toutes ses actions convergeaient vers une volonté résumée dans les quelques mots de la devise du Festival : « Croiser poésie et chanson, univers et styles, dans un esprit d’ouverture et de découverte ».

Il a interprété certains de ses poèmes, accompagné par le compositeur et musicien multi-instrumentiste Etienne Champollion, avec qui il a rappelé non seulement ses liens d’amitié mais aussi leurs différents axes de travail commun.

Dans la salle bien sûr se trouvaient notamment de nombreux artistes, et différentes personnalités : outre l’ancien Ministre Matthias Fekl et le Maire de Tulle Bernard Combes, étaient là également Florence Berthout, Maire du 5ème arrondissement de Paris et Conseillère régionale d’Île de France, Gilles Le Gendre, Député du 5ème arrondissement, Laurence Dumont, Députée du Calvados, Patricia Tordjman, Maire de Gentilly, et Marc-Antoine Jamet, Maire de Val-de-Reuil mais aussi Secrétaire Général de LVMH et Président du Jardin d’Acclimatation.

David Desreumaux, rédacteur en chef du mook Hexagone, a pris les photos, et le responsable technique de la Faculté des Lettres Sorbonne Université, Olivier Jacquet, a veillé à ce que tout se passe techniquement au mieux, assisté par Rita Abou-Khalil et Kaspar Ravel.

La fin du discours de Matthias Vincenot sonnait comme une invitation : « Vive la poésie, et continuons la route ! »

(texte : blog des éditions Fortuna)

Jeudi 15, Escale poésie et chanson

Jeudi 15 mars 2018, à 20 heures 30

 

La Sorbonne, amphithéâtre Guizot  (17, rue de la Sorbonne 75005 Paris)

Entrée libre sur réservation obligatoire, et au plus tard mercredi 14 mars

 

Chanson

avec Yvan Dautin et Didier Sustrac

Lectures d’écrivains

par Adeline FleuryEric PoindronMatthias Vincenot

Carte blanche poétique par les comédiens

Constance GayCyril Gueï et Brune Renault

Organisation : association « Poésie et Chanson Sorbonne », avec le soutien du Service culturel de la Faculté des lettres de Sorbonne Université

Mardi 10, une nouvelle Escale poésie et chanson à la Sorbonne !

Mardi 10 octobre, c’est la rentrée de Poésie et Chanson Sorbonne.
A 20 heures, dans l’amphithéâtre Guizot, se tiendra une Escale poésie et Chanson, diverse comme d’habitude : les comédiens Louise Chevillotte, Constance Labbé, Katia Miran, Thierry Samitier, Dominique Thomas et Margaux Vallé se livreront chacun à une Carte blanche poétique (un choix libre de poèmes durant un temps donné), Adeline Baldacchino dira des extraits de son tout nouveau recueil de poèmes, et Margaux Guilleton et Paul Dedieu interprèteront leurs chansons.

Informations pratiques :

La Sorbonne, amphithéâtre Guizot (17, rue de la Sorbonne 75005 Paris)

Entrée libre sur réservation obligatoire (réservation à faire au plus tard le 9 octobre).

L’Ensembre DécOUVRIR + Buridane, Clarika, Clio, Dani, Céline Ollivier et Emilie Marsh

CHANSON FRANÇAISE EN SORBONNE

Lundi 29 mai 2017, 20 heures

à la Sorbonne, amphithéâtre Richelieu

17, rue de la Sorbonne 75005 Paris

 

ATTENTION ! Réservation individuelle obligatoire, exclusivement sur ce lien

 

L’Ensemble DécOUVRIR (direction et arrangements : Etienne CHAMPOLLION) accompagne

BURIDANE, CLARIKA, CLIO, DANI, Céline OLLIVIER,

avec la participation d’Emilie MARSH

A l’occasion des 15 ans du Festival DécOUVRIR de Concèze

(qui aura lieu du 12 au 18 août, également sur les Terrasses du Château de Pompadour, à Tulle et à Juillac)

 

Organisation : Matthias Vincenot, avec l’association « Poésie et Chanson Sorbonne », et le soutien de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de son service culturel.

(Photo : David Desreumaux)

Jeudi 4 mai, Jean-Claude Drouot joue Jean Jaurès à la Sorbonne

Jeudi 4 mai 2017 à 20 heures

A la Sorbonne (amphithéâtre Guizot)

Jean-Claude DROUOT

dans

« Jean Jaurès, une voix, une parole, une conscience »

D’après les discours et les écrits de Jean Jaurès

 

« C’est l’un des plus grands rôles de sa vie…verbe haut et imposant, le comédien est dans la peau de Jean Jaurès, une voix, une parole… » La Provence

« Jean-Claude Drouot fait revivre la puissante carrure politique de Jean Jaurès. » Le Midi Libre

ATTENTION ! Réservation individuelle obligatoire, exclusivement sur ce lien.

Organisation : Matthias Vincenot, avec l’association « Poésie et Chanson Sorbonne », et le soutien de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de son service culturel.

Finale du 7ème Prix Georges Moustaki jeudi 16 février

FINALE ET REMISE DU

7EME PRIX GEORGES MOUSTAKI

DE L’ARTISTE INDEPENDANT ET/OU AUTOPRODUIT

Jeudi 16 février 2017

à  20 heures

 

Dans le cadre de CHANSON FRANÇAISE EN SORBONNE

Au Centre Malesherbes de l’Université Paris-Sorbonne

108, boulevard Malesherbes 75017 Paris (métro Malesherbes)

 

Réservation individuelle obligatoire, et avant le 15 février – attention, cela risque d’être complet plus tôt.

 

Les 7 artistes finalistes :

L’Arthur, Bergame, Clio, Léopoldine HH, Maud Lübeck, Jeanne Rochette et Nicolas Séguy.

Dans le cadre du partenariat avec Sud Radio, Yvan Cujious, présentateur du « Loft Musi »c sur l’antenne, présentera la soirée.

Ils chanteront deux titres chacun puis le Prix du Jury et le Prix du Public seront attribués.

 

Le jury 2017 est présidé par Alex Beaupain et parrainé par Boulevard des Airs.

 

Le jury est composé d’une quarantaine de professionnels de la musique (journalistes, programmateurs, éditeurs…).

Le logo du Prix Georges Moustaki a été dessiné spécialement par Georges Moustaki.

 

Le Prix Georges Moustaki est aussi sur Facebook. Rejoignez-nous !

Co-fondateurs et co-directeurs : Thierry Cadet (Horscène, Melody) et Matthias Vincenot (Poésie et Chanson Sorbonne, Festival DécOUVRIR de Concèze).

Pour ceux qui ne pourront pas être présents, suivez l’émission spéciale du « Loft Music » consacrée au Prix Georges Moustaki jeudi 16 février à 20 heures.

Organisation : Matthias Vincenot, Thierry Cadet et l’association « Poésie et Chanson Sorbonne », avec le soutien de Sorbonne Universités et du Service Culturel de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), ainsi que du FestiVal de Marne (aide à initiative) et de Catalyse et de deux réserves parlementaires.

 

Plus d’informations. 

Escale poésie et chanson à la Sorbonne le 6 décembre !

ESCALE POESIE ET CHANSON

Mardi 6 décembre à 19 heures 45

Amphithéâtre Guizot

17, rue de la Sorbonne

75005 Paris

ATTENTION : Entrée libre sur RESERVATION INDIVIDUELLE OBLIGATOIRE avant lundi 5 décembre.

Cartes blanches poétiques aux comédiens Coline BEAL, Dinara DRUKAROVA, Jeanne-Marie DUCARRE, Chick ORTEGA et Sophie VERBEECK.

Chanson, par Joël FAVREAU.

Poèmes de Giovanni DOTOLI, chantés par Océane CHAMPOLLION et Damien ROQUETTY, accompagnés par Etienne CHAMPOLLION.

Organisé par Matthias Vincenot et l’association Poésie et Chanson Sorbonne, avec le soutien de l’Université Paris-Sorbonne et de son Service Culturel

Items portfolio